12/11/2010

Cessons d’être hypocrites

Dans le débat sur les heures d’ouverture des magasins, on parle sans arrêt des conditions de travail du personnel de la vente, qui serait obligé de travailler jusqu’à 20h00 tous les soirs ! Tout d’abord, on oublie (ou on feint de l’oublier) que la CCT actuelle garantit que personne ne travaillera plus d’un soir par semaine au-delà de 19h00.  Mais surtout, pense-t-on lorsque l’on va au restaurant aux conditions de travail du personnel qui travaille jusqu’à tard le soir, qui plus est, debout et dimanche compris ? Pense-t-on à notre prof de fitness ou de peinture sur soie, qui assure les cours du soir ? Pense-t-on au chauffeur TPG, qui nous amène où l’on veut de 5h du mat à minuit, 7 jours sur 7, dans des conditions de circulation de plus en plus difficiles ? Pense-t-on au boulanger qui s’est levé à 3 heures pour nous livrer du pain frais ? Et surtout, lorsque l’on va faire ses courses en France le soir jusqu’à 21h00 ou le dimanche, pense-t-on aux conditions du personnel de vente ? Non ! Alors cessons d’être hypocrites. Les modes de vie ont changé, nos horaires ont changé. Alors adaptons ceux du commerce genevois à la réalité d’aujourd’hui !

Fabienne Gautier, commerçante

09:54 Publié dans Commerce | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook

Commentaires

Bravo Fabienne ! Les temps changent....on ne peut rien y changer. Adaptons nous avant de nous faire depasser par tout le monde. Nous ne sommes pas dans une bulle déconnectée du monde ! Et puis favorisons l'emploi sous toutes ses formes, notamment pour les jeunes. Un fros OUI le 28 novembre !

Écrit par : Frederik | 12/11/2010

Bande d'effrontés, vous êtes les avortons de l'audace proclammée par les vénérables commerçants de Genève. Mais oui, cessons de freiner la marche en avant du tout au fric au détriment d'occupations plus culturelles que celle d'assouvir les besoins d'une bande d'acheteurs compulsifs. Fabienne Gautier, commerçante de son état et mère protectrice de ses vendeuses plus craintives que dévouées, nous le dit tout haut : " moi je vous vends toujours comptant ce que vous achetez par habitude à crédit et la condition des femmes m'importe peu. Moi je suis une vraie libérale".

Écrit par : lappal | 12/11/2010

Bonjour Fabienne,

Je partage tout-à-fait votre avis, tant il y a de professions qui doivent assurer des horaires très difficiles. Que dire des infirmières, des aides-soignantes, qui ont très souvent des plans horaires (heures coupées), des restaurateurs, des pompistes, etc.

La vie moderne fait que les travailleurs doivent courir de plus en plus : aller chercher les enfants à la crèche après le travail, terminer un dossier complexe, etc. Alors, oui, il est judicieux d'adapter les heures d'ouverture des magasins, pour ne plus faire la course mais bien les courses

Béatrice FUCHS

Écrit par : beatrice fuchs | 12/11/2010

Pathétique tout cela. Encore plus quand votre blog n'est ouvert qu'à vos supporters libéraux. Etre censuré par vous n'est pas grave, il y a d'autres tribunes que je sais utiliser pour contrer les démagogues comme vous. A samedi dans les rues basses ou ailleurs peut-être. Si vous entedez un homme vous contester verbalement, haut et fort, devant votre stand, c'est la police que vous allez appeler. Certainement !

Écrit par : fermeture | 12/11/2010

Madame,
Je deviens « accro » en peu de temps à cette histoire de commenter les blogs. C’est fabuleux, je ne peu pas m’en empêcher. Même (sourtout, je dirais) le blog d’une rayonnante femme blonde, sincère, qui pense que tous ceux qui lui ont été serviables, dévoués, hier ne sont pas assez nombreux dans la réalité d’aujourd’hui.
(J’admets que probablement je ne l’aurais pas fait ce compliment « en direct », mais ma vérité à été dite, et je l’assume).

Écrit par : Júlio | 12/11/2010

Bonsoir Madame, Cessons d'être hypocrites : Pouvez-vous apporter une réponses aux suggestions suivantes, comme alternative à votre proposition ?


On m'a déjà accusé de me répéter, mais puisque la TdG multiplie les articles sur le même sujet, et puisque les commentaires se dispersent, je reprends ma liste des solutions alternatives :


a) Favorisez le petit commerçant dans votre quartier ou près de votre lieu de travail.
Il vous en coûtera à peine 10-15% de plus qu’en grande surface
(ce n'est pas un voleur : son prix de gros est aussi plus élevé).

Voir la liste à compléter d'adresses utiles, proposée par Charly SCHWARZ :
http://geneve.blog.tdg.ch/archive/2010/11/03/ou-faire-ses-courses-apres-...

b) Osez demander à un voisin dans votre immeuble de faire vos achats une fois par semaine, il sera peut-être content de gagner 20 francs ou même très heureux de vous rendre service. (ou à un ado et pourquoi pas à un adulte au chômage ?)

c) Passez au magasin Aperto dans la gare Cornavin,
ou depuis là filez par le train en 6 minutes jusqu’à l’aérogare de Cointrin :
la Migros située juste au dessus des quais est ouverte 7/7 jusqu’à 20h.

d) Faites vos commandes par internet, pour une livraison le lendemain :
- Le Shop propose presque tous les produits alimentaires de la Migros
et de Globus, aux prix habituels (produits frais inclus)
(livraison par La Poste : e-paiement, ou même contre facture).

http://www.leshop.ch/leshop/Main.do/direct/fr/Bienvenue#/fr/Bienvenue

- La Coop propose également presque tout son assortiment
(aussi aux prix habituels : e-paiement ou cash à la livraison).
http://www.coop.ch/pb/site/common/node/5689/Lfr/index.html

Vous pouvez demander à un voisin de réceptionner en votre absence.

e) Mais si votre cas est vraiment désespéré, résignez-vous à faire vos achats en France voisine…par exemple à la Migros :
http://www.migros.fr/fr/migros-france/nos-activit-s/nos-sites


=> La réglementation actuelle offre déjà assez de possibilités aux grandes surfaces.
L’extension des horaires contraindrait le personnel à faire une pause prolongée
au milieu de leur journée de travail, donc inutilisable personnellement.
Un retour tardif à la maison, même sans charge d'enfants, entraîne plus de fatigue à récupérer pour le lendemain !

=> Logiquement, le chiffre d’affaires n’augmenterait que très marginalement,
le pouvoir d’achat de la population genevoise n’étant pas en phase croissante :
Cette extension ne suffirait pas à financer l’engagement d’un personnel supplémentaire.

=> Au fait, où sont les études chiffrées de ces économistes hyper-rationalistes ?

La cupidité des uns et l’égoïsme des autres sont incompréhensibles (quoi que…) ! De quelle « modernité » parlent certains ici ?
Au XIXème siècle en Europe, des pauvres vendaient « librement » leurs cheveux, leurs dents, leur dignité, …
Alors l’économie « genevoise » trouvera bien sûr en France voisine quelques personnes prêtes à faire deux heures de trajet (autant pour le retour) afin satisfaire le con-sommateur : L’indigent à la merci de l’indigène indigne !

Il faudrait manquer À LA FOIS de cœur et de raison pour accepter cette extension !


Votez N-O-N à l’extension des heures d’ouverture des grandes surfaces !

Grande surface => faible profondeur…Honte au MCG de soutenir cette infamie !

Écrit par : Lyonnais du 69 | 12/11/2010

Les commentaires sont fermés.