03/05/2011

Dire non au déclassement des Cherpines, c’est être irresponsable !

Il faut avouer que je ne comprends absolument pas la logique qui consiste à refuser la construction de 3’000 logements près du centre ville de Genève là où la majorité des personnes travaillent, à savoir plus de 190’000. Pour beaucoup d’entre elles, comme de très nombreux autres Genevois, elles doivent se loger dans le Canton de Vaud ou en France voisine, ce qui augmente encore plus le nombre de pendulaires et donc les kilomètres parcourus en voiture. Suivant les endroits, les transports publics y sont rares ou inexistants, ce qui génèrent des déplacements journaliers inévitables. S’opposer au déclassement des Cherpines n’est, à n’en point douter, ni écologique, ni conforme au respect du développement durable. Comment de nos jours peut-on refuser un déclassement de zone qui permettra de créer 3'000 logements, de surcroît dans un éco quartier, à 20 minutes du centre ville car complètement desservi par les transports publics. Pour moi, c’est irresponsable, pire, c’est faire fi des jeunes couples qui veulent fonder des familles, rester proches des leurs et ne pas s’expatrier pour se loger.

Voter OUI au déclassement des Cherpines le 15 mai prochain, c’est offrir une qualité de vie qui permettra de concilier vie familiale et vie professionnelle sans perdre de temps dans ses déplacements.

Fabienne Gautier, députée

21:20 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook