02/06/2012

Des leçons à ne recevoir de personne

Le 17 juin prochain, je voterai contre l’initiative populaire sur les accords internationaux. La démocratie suisse n’a de leçon à recevoir de personne, et nous ne pouvons pas rester indéfiniment un « cas exceptionnel ». Tous les jours, nos dirigeants politiques et économiques ont à prendre des décisions pour l’intérêt et la prospérité de notre pays. Bien sûr nous pouvons les désapprouver. S’il en va d’un groupe de citoyens, un référendum peut être lancé. Alors pourquoi alourdir le processus démocratique ? Pourquoi affaiblir ainsi la légitimité de notre Conseil fédéral et par cascade, notre compétitivité économique ? Par peur d’un trop grand rapprochement avec l’Europe ?

Rappelons-nous que nous avons dit non à l’espace économique européen en 1992. En marge de ce suffrage, il reste essentiel à ce pays de conclure des traités ou des accords avec l’espace européen et d’autres pays, tout en respectant notre indépendance. Nous ne pouvons pas, et ne voulons pas nous renfermer sur nous-mêmes. La Suisse doit pouvoir échanger, exporter, importer pour que les générations à venir ne se retrouvent pas privées de partenaires et de ressources. Pour cela, les décisions doivent souvent se prendre rapidement. L’initiative ASIN produirait l’effet contraire.

23:43 Publié dans Politique | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook