12/02/2011

HONTE AUX TAXIS GENEVOIS

Une jeune femme, accompagnée de sa petite fille de 5 ans, arrive de Paris avec le TGV vendredi soir à la gare Cornavin. Elle souhaite prendre un taxi pour rejoindre sa voiture garée dans un parking d’une cour d’immeubles située dans le quartier de Plainpalais. La jeune femme et sa fille étaient chargées de bagages, naturellement.

Dans un premier temps, le taxi rouspète car il trouve la course pas assez longue. Le parking étant rue de l’Arquebuse, quartier connu pour son insécurité, la jeune femme prie le chauffeur de taxi de la déposer dans la cour près de sa voiture. Ce dernier refuse. Et pourtant la passagère payait ce qu’il fallait car effectivement avec les travaux dans le quartier, un détour pour atteindre le parking est nécessaire. Malgré l’insistance de sa cliente, le chauffeur de taxi peu complaisant dépose la jeune femme et sa petite fille munies de leurs bagages au coin de la rue. De surcroît, la jeune femme paya la somme de frs 25.- pour le trajet.

Naturellement ce qui devait arriver arriva : 3 jeunes hommes les suivent dans la cour où se trouve le parking. Je vous laisse imaginer la panique pour cette mère et cette petite fille. Les deux se précipitèrent dans leur voiture et s’enfermèrent. Ce n’est que plus loin, une fois sortie de la cour, que la mère installa sa petite fille dans son siège pour enfant lorsqu’elle se sentit en toute sécurité pour le faire.

Comment un chauffeur de taxi peut-il être aussi irresponsable et mettre une mère et sa petite fille en danger lorsqu’il sait parfaitement qu’ils les accompagnent dans un quartier peu sûr de la Ville. Honte à lui, honte aux taxis genevois.

Fabienne Gautier, députée

00:32 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook